News

Article dans le Nouvel Économiste

par Benjamin Pruniaux
Publié le 04/05/2017

La location en libre-service : le modèle SailEazy à Marseille

Pour passer de bons moments en mer ponctuellement et s’éviter toutes les contraintes de la propriété d’un bateau, la location est devenue la solution évidente et pratique pour les passionnés de voile. Avec la multitude des offres proposées sur Internet, les petits tracas de la location s’effacent peu à peu. C’est le cas avec SailEazy, une entreprise basée à Marseille qui met à la disposition de ses clients une flotte, à l’heure, à la journée, voire plus. “Notre libre-service est une alternative à la propriété, expose Grégoire Guignon, dirigeant-fondateur de SailEazy. L’idée de départ est d’avoir des bateaux habitables disponibles toute l’année, facilement accessibles et permettant de naviguer comme si c’était notre propre bateau, dès qu’on le souhaite.” La réservation peut se faire ainsi jusqu’à la dernière minute via l’application mobile. Le jour J, il n’y a plus qu’à prendre les clefs et partir en mer pour une balade ou une régate.

“N’importe qui peut s’abonner, poursuit Grégoire Guignon. Mais pour partir en autonomie, il faut passer une petite évaluation avec nous, en trois étapes avec manœuvre au port, prise de ris (réduction de voilure) et mouillage. Cela nous permet de mieux connaître notre abonné et éventuellement de le conseiller.” Une fois que la petite évaluation est validée, on devient “chef de bord” et seul capitaine à bord. Pour le moment, la flotte SailEazy comprend une dizaine de bateaux qui mouillent dans le Vieux-Port de Marseille mais dès cet été, Ajaccio devrait aussi accueillir quelques voiliers. Hyères et La Rochelle sont également dans le viseur pour les prochains mois. La flotte est orientée régate et croisière, et pour des sorties en mer de plus longues durées, des voiliers de 35-40 pieds sont parfaitement adaptés avec plusieurs cabines. Une offre “all inclusive” comprend le nettoyage, le carburant, l’assurance ou encore la maintenance. Les contraintes semblent avoir bel et bien disparu. Le prix : à partir de 60 euros de l’heure.

Source: https://www.lenouveleconomiste.fr/dossier-art-de-vivre/nouveaux-voiliers-la-course-a-la-taille-60076/