fbpx

News

< Retours

L’application qui ouvre le jeu (Voile Magazine mai 2019)

SailEazy First 34.7  54 1024x601 - L'application qui ouvre le jeu (Voile Magazine mai 2019)

SailEazy : les voiliers en libre-service à Marseille, Marseillan, La Rochelle, La Trinité-sur-Mer et Lorient

L’agence marseillaise SailEazy innovait déjà par son modèle de flotte partagée, hybride entre le boat club et la location classique. La voilà à l’avant-garde de la technologie avec cette application fraîchement mise en ligne.

L’idée de cette nouvelle appli et de l’offre qui va avec, c’est de faciliter à la fois la location proprement dite – y compris à la demi-journée – , l’accès aux différentes flottes et l’accompagnement. Sans réserver ces différents services aux seuls abonnés. C’est ainsi que l’application, une fois ouverte, ne demande aucun mot de passe, aucune identification pour donner accès aux catalogues des cinq bases SailEazy : Marseille, Marseillan, La Rochelle, La Trinité et Lorient. Certaines sont des bases exploitées en direct, à l’image de sa flotte marseillaise d’origine, d’autres sont adossées à des flottes partenaires, comme c’est le cas en Bretagne. A Lorient par exemple, c’est une bonne partie de la flotte ACV qu’on retrouve dans le catalogue SailEazy. Mais dans le sud comme dans l’ouest, la présentation et les conditions de location sont les mêmes. Les bateaux peuvent être louées hors-abonnement, sans restriction.

SailEazyAPPLI - L'application qui ouvre le jeu (Voile Magazine mai 2019)

Les bateaux peuvent être loués sans abonnement

 

Les abonnés SailEazy* bénéficient cependant de plus de flexibilité en cas de changement de date ou d’annulation, et bien-sûr de meilleurs tarifs. Le but est qu’ils amortissent leur abonnement en trois sorties. Pour tous, abonnés et non-abonnés, la première sortie se fait systématiquement avec un accompagnateur diplômé (Brevet d’Etat). Il s’assure que le skipper et l’équipage sont capables de manœuvrer le bateau en toute sécurité. Avec son accord, donné (ou pas) à l’issue de la première sortie, le locataire pourra acquérir dans le l’application le statut « autonome » : ses locations pourront alors se faire sans accompagnateur. Mais il peut aussi demander lui-même un accompagnement prolongé. En fait, même un locataire validé “autonome” peut demander un coaching, pour une heure (facturée 35 €) ou pour toute la sortie. Une bonne idée s’il n’a pas navigué depuis longtemps, ou s’il prend en main un nouveau bateau.

*Abonnement : de 468 à 828 €/an selon la formule.

Saileazy Pogo30 125 - L'application qui ouvre le jeu (Voile Magazine mai 2019)
SailEazy propose – entre autres – un Pogo 30 au départ de Marseille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Article Voile Magazine 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer